Retour du Népal, trek de Naar-Phu, 03/10/2016 au 25/10/2016

Retour du Népal, trek de Naar-Phu, 03/10/2016 au 25/10/2016.
7


 Il y a exactement une semaine, je rentrais de ce merveilleux voyage. Que dis-je, ce n’étais pas seulement un voyage, c’était bien plus, ce fut une aventure exceptionnelle.
C’était mon premier trek, et je n’en reviens toujours pas, j’ai toujours autant d’étoiles dans les
yeux !
Je suis partie quelques jours avant la date du trek, on était un petit groupe de 6 à faire cette démarche, comme ça nous avons pu visiter Katmandou, et rencontrer les enfants que l’association Lila Shiva Kumari soutiens.
Durant ces 3 premiers jours, j’ai vécu énormément de choses, premièrement j’ai découvert Katmandou ! Je m’étais imaginée, les voitures, le bruit, beaucoup de monde … mais en fait, c’était en 1000 fois plus grand que ce que je m’étais imaginée. Tout les sens sont en éveils dans cette ville!
- La vue, il y a de nombreuses couleurs, on rencontre beaucoup de personnes, les boutiques qui se suivent, les petits temples, monastères, les fils électriques qui s’entremêlent, … on regarde partout à la fois, il y a toujours quelques choses à découvrir !
- L’odorat, avec la pollution, la poussière, mais n’oublions pas les épices, et les encens !
- L’ouïe, avec le bruit des klaxonnes, la découverte de la langue, leur accent anglais (qui est bien compréhensible je trouve !), parfois de la musique dans certaines rues.
- Le gout, avec tous ces magasins, on trouve beaucoup de chose à manger, c’est l’occasion de tester de nouveau fruit par exemple. (Attention au piment !)
Cette ville regorge de surprises, il faut se laisser porter, aller ici et la, on trouve toujours quelques choses d’intéressant. Mais attention, un trop plein arrive rapidement, c’est épuisant de passer ces journées à l’extérieur, on est assez pressé de retrouver le calme ensuite.
Deuxièmement, j’ai rencontré les « enfants », que l’association Lila Shiva Kumari soutiens. Quelle magnifique rencontre (un site internet est a disposition pour savoir leur histoire, les aides, …) ! Un peu difficile au début car il faut se remettre à parler Anglais, mais petit a petit c’est revenu et j’ai bien pu échanger avec les enfants. Ils nous ont fait découvrir leur nouvelle maison, nous ont parlé de leurs études, ils nous ont fait visité le Temple des Singes. Ces enfants sont merveilleux, j’ai aimé voir leurs yeux brillés pour des choses qui pour nous, nous semblent si simple, j’ai aimé voir leur force, leur simplicité, l’attention qu’ils se portent les uns aux autres, j’ai aimé échanger avec eux sur toutes les choses banales, leur apprendre certaines choses sur ma vie en France, sur ma famille. Ils ont un cœur immense.
Puis le reste du groupe (nous étions 11 en tout) nous a rejoint, et ça y est, la grande aventure commence ! Et elle a commencé par une journée de bus et de Jeep, c’était long mais bien sympathique de voir les paysages défilés devant nous, et ça annonçait le début, on quittait la ville et le brouhaha, pour le calme et la nature !
Nous avons marché pendant 11 jours :
Jagat – Dharapani – Koto – Meta – Chyaku – Phu – Monastère de Satek – Naar – journée du col, le Kang-La Pass 5320 mètre, Nagwal – Upper Pisang – Danakyu – Jagat.
Chaque journées étaient nouvelles, rien ne se ressemblait, on a marché en forêt, traversé des rivières et cascades, franchis des ponts immenses, traversé des plaines étendues, nous avons rendu visite aux Yacks, marché DANS la montagne, … Lorsque je me disais un jour que j’avais vu le plus beau, et bien je me trompais, le lendemain le paysage me frappait de plein fouet, chaque jours des étoiles se rajoutaient dans mon regard. Le beau temps a toujours été de notre côté lors des marches, parfois un peu de vent, mais quelle chance nous avons eu ! La nature a été clémente avec nous, et grâce a elle nous en avons pris plein les yeux. Marcher et entendre la rivière couler, ressentir la puissance, observer au fur et a mesure les sommets enneigés qui se présentaient devant nous, écouter le silence, se ressourcer, profiter de l’instant présent, imprimer le maximum d’images dans la tête pour ne rien oublier. C’est dingue ce que la nature peut nous apporter sur tout les points. Chacun fait un voyage comme celui la pour une raison particulière, ou non d’ailleurs, peu importe, mais ce qui est sur, c’est que chacun d’entre nous peut trouver ce qu’il recherche !

Durant le parcours, nous avons rencontré très peu de touristes, car le parcours que nous avons fait est beaucoup moins connu que le tour des Annapurna. Et quel bonheur de se retrouver seule, face a ces montagnes, a côtoyer les personnes vivant dans les montagnes, qui s’occupent des lodges, ou bien qui travaillent dans leur petit village. Les gens ont un regard qui en dit long sur leurs histoires.

Grâce à Régis, nous avons pu passer une nuit dans un monastère, ce n’était pas prévu, le programme a un peu changer. Quelle expérience ! Nous avons pu manger avec les enfants moines, discuter avec une des maitresses, c’était super.
Régis a fait de ce voyage, une expérience exceptionnelle ! Le groupe est resté soudé jusqu’au bout, dans une bonne entente et une bonne ambiance. Nous avons passé le col tous ensemble, et quel merveilleux sentiments d’être arrivé en haut tous en même temps. Les sherpas et porteurs étaient la pour nous féliciter, je voyais sur chaque visage les différents sentiments des personnes du groupe, satisfaction, soulagement, fatigue,…  Quelle claque on se prend quand on arrive en haut, face à ces hauts sommets, certains sommets les plus hauts du monde se sont dressés devant nous, sous un ciel bleu et un soleil brillant.

A la fin du trek nous sommes revenus sur Katmandou, de nouveaux avec les enfants, encore de très bons moments de partage comme au début, des visites ou nous avons approché la religion Hindouiste et Bouddhiste, nous avons aussi vu, malheureusement, les dégâts qu’a fait le tremblement de terre, mais ce qui est impressionnant, c’est de voir comment les gens continuent a vivre, avec le sourire, ils ont une telle force…
Le retour a Katmandou est tout de même difficile, le brouhaha, la cohu « organisé », sont difficiles a supporter après la tranquillité de la montagne.

Bref, je suis sans mots ou devrais-je dire « cent » mots. Beaucoup de choses durant ce voyage, beaucoup a raconter, et beaucoup a garder pour sois.

Un voyage comme celui la marque les esprits, surtout si bien accompagné ! Je ne remercierai jamais assez Régis pour cette belle aventure !

En résumé, j’ai découvert des paysages merveilleux: la ville, la montagne, la forêt, des plaines immenses, des rivières, des cascades, des ponts, des villages éloignés, les sommets parmi les plus haut du monde; J’ai rencontré des gens merveilleux, avec des sourires et rires inoubliables, avec des regards qui en disent tant et qui vous transpercent; J’ai vu la pauvreté du pays et la richesse intérieur de ces habitants; J’ai rencontré toute une famille et connu toute son histoire; J’ai vu le positif comme le « négatif »; J’ai exploré la culture, le mode de vie et la religion; Et tellement d’autres choses… Cette aventure m’a bouleversé: j’ai rigolé, j’ai partagé, j’ai appris, j’ai douté, j’ai eu mal, j’ai rencontré, je me suis surprise, j’ai pleuré, …! On ne revient pas indemne de ces expériences, un bout de moi restera la bas, je rentre le coeur lourd et léger à la fois! Je n’oublierai pas!

Je remercie encore une nouvelle fois Régis, merci aussi à Ash notre guide local, et aussi notre équipe de porteur. Ce voyage nous l’avons fait en tout à 20 personnes en comptant tout le monde. Une sacré belle aventure avec des rencontres formidables.

MERCI. Namaste !
Mylène

Retour du Népal après avoir passé 16 jours avec les enfants de l’association Lila, à Katmandou.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous étions 4 : ma fille Lucile, Linda, Patrice (président de l’association Lila) et moi-même.

L’idée était d’aller au Népal voir nos protégés de près, de leur offrir des « vacances » et de faire « avancer » la construction de la maison. Vous le savez, la maison a bien tenue et elle est maintenant quasiment terminée et les ados ont un toit sur la tête, c’est déjà un grand progrès. Des lits, une salle de bain opérationnelle, et un espace bureau pour faire les devoirs sont mis en place cet automne : c’est la condition pour pouvoir réussir les examens scolaires et avoir des chances de trouver un emploi…

Nous étions là aussi pour nous rendre compte des dégâts et mener correctement jusqu’au bout notre aide au « Shelter project » auxquel bon nombre d’entre vous ont participé : qu’ils en soient encore remerciés.

A Katmandou beaucoup moins de dégâts que véhiculé par les médias. C’est dans quelques  zones précises de montagne que des villages ont été rayés de la carte faisant la majorité des décès…

Aujourd’hui, les logements d’urgences sont en place, les accès réparés, mais la reconstruction n’est ni déterminée ni encore décidée pour chaque habitation, cela prendra du temps et intègrera de nouvelles sécurités architecturales : certain villages sont sous plusieurs mètres de gravats et d’autres devront être reconstruits ailleurs, ou pas… En attendant les décisions des habitants, mals aidées par un gouvernement corrompu avec peu de moyens, la réflexion est en cours…

L’élan du cœur et la mobilisation a été telle que le « shelter project » a réuni 80000 euros de dons, alimentés par la réunion de plusieurs associations bénévoles françaises, dont Alpimondo fait parti. Vous avez déjà eu un retour de l’utilisation de vos dons dans de précédents écrits (tentes, tôles, maçonneries, nourriture…)et vous savez que 100 % des dons vont directement à ceux qui en ont besoin.

Aujourd’hui il y a un petit reliquat, et, après observations, écoute, adaptation à la culture et politique locale et au bon sens sur le terrain, ces différentes associations en partenariat avec notre correspondant local ont décidé d’affecter ce reliquat à la reconstruction d’un dispensaire détruit pendant le séisme. L’aide continue donc et, sans en faire  « l’appel », les généreux donnateurs peuvent continuer à le faire.

Nous avons donc emmener les enfants de l’association Lila en vacances et discuter de leur avenir en toute tranquillité d’esprit. 3 jours de trek qui furent  un régal de partage et un enchantement pour nous tous. Dans les proches montagnes autour de Katmandou, nous étions dans des villages perchés ambiance sub- tropicale aux cultures en étages.

Amicalement, Régis

-NAAR-PHU : Des rizières à la frontière tibétaine, 18 jours du 5 au 22 octobre 2016…(déjà 3 inscrits) Voir plus d’infos

BIVOUACS AUX ETOILES

 

          LES GRANDS ESPACES DE LIBERTE-NATURE PRES DE CHEZ NOUS…

-BIVOUAC AUX  ETOILES : 5 jours du lundi 30 mai au vendredi 3 juin itinérance totale Nature en douceur près de chez nous.

http://www.alpimondo.com/voyager/europe/france/provence/bivouac-aux-etoiles

-BIVOUAC  EN BARONNIES : 7 jours du 5 au 11 juin. Un trek  en France entièrement sous tente.

http://www.alpimondo.com/voyager/europe/france/provence/bivouacs-en-baronnies

Entre Alpes et Provence,  le massif des Baronnies est un univers nature exceptionnel: le calme et la tranquilité qu’il génère sont une bouffée d’oxygène…

Conquis par cette ambiance, j’y ai effectué de nombreuses randonnées qui m’ont donner envie d’une immersion plus profonde, de la partager.

L’idée était née de construire une itinérance en « immersion nature ». Après plusieurs repérages,  j’ai eu le plaisir de pouvoir mettre en place 2 treks sous tentes, que je vous propose sur le site www.alpimondo.com

Une version « soft » en 5 jours (bivouacs aux étoiles) et une version en 7 jours (bivouacs en Baronnies) pour les randonneurs passionnés…

N’hésitez pas à me solliciter et profiter ainsi  d’une logistique adaptée et d’une connaissance du terrain, guidés par des professionnels de la montagne.

Bien cordialement,

Régis Leroy

 

Igharghar: le murmure du ruisseau

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au départ, une histoire de respect, puis d’amitié, puis l’ascension du Tassemit, et enfin le flash sur Igharghar et l’envie de soutenir l’association Asidd aux multiples facettes, visant à développer le tourisme et l’accès à l’éducation dans le moyen Atlas…Le gîte de mon ami Amale à Bouimoula et son école du bout du monde au  pays magique d’Igharghar donne du sens et du bonheur…

voir la video sur: http://youtu.be/AWuBORAe8Hw

puis le voyage prévu au printemps 2016: Les inscriptions sont ouvertes…

- IGHARGHAR, le murmure du ruisseau : 8 jours du 10 au 17 avril (déjà 3 inscrits)

 

http://www.alpimondo.com/voyager/afrique-atlantique/maroc/igharghar-le-murmure-du-ruisseau