retour du Népal, festival manirimdu, automne 2012

1-hautbois gyaling


Nous voici en Himalaya, au Népal, le pays du sourire où siègent l’Everest ainsi que 7 autres sommets de plus de 8000 mètres sur les 14 que compte la planète. Des plaines du Teraï aux 1300 m d’altitude de Katmandou, les étages de végétations se succèdent et montent aux plus hautes altitudes de la planète. Une multitude de modes de vie en adaptation et pas moins de 40 groupes ethniques différents peuplent le Népal qui est 4 fois plus petit que la France pour 2 fois moins d’habitants… Sans monarque depuis 6 ans maintenant, la situation ne s’améliore pourtant pas. Toujours pas de constitution signée, les différents partis rivalisent maintenant entre eux et ne lâchent rien, les citoyens épongent…Le tourisme est une entrée prépondérante de devises…
2-manirimduNous sommes là pour le festival Manirimdu d’une part et profiter de l’ambiance « fête de village » qu’il génère et aussi pour rencontrer à Katmandou, les enfants que nous soutenons…
Un voyage exceptionnel riche en émotions et dans un rythme de vacances… De la marche mais pas que ni trop, des fêtes culturelles, de belles incursions et découvertes dans les faubourgs de Katmandou, un groupe harmonieux et que du beau temps, que demander de plus !?!

4-kantega

Le trek est cool : c’est-à-dire petit déjeuner au soleil, départ ensuite vers 9h30/10 h et du temps de s’arrêter où et quand on veut pour flâner, discuter…Arriver à l’étape suivante sans rush entre 14 et 16 h et sans excéder 4 h de marche par jour…Seulement 2 nuits sous tente, le reste en lodges rien que pour nous… Le petit avion (18 places, que nous avons quasiment rempli a nous seuls) nous a posé à Paphlu après 30 minutes de vol pour 9 jours d’exception …

5-retour a jumbesi

La région est peuplée par l’ethnie Sherpa (le peuple qui vient de l’Est) ainsi que de beaucoup de réfugiés tibétains, dont le Solu est le point de chute népalais. Les monastères et écoles bouddhiques y sont ici nombreux. L’altitude modeste (autour de 2500 mètres) confère un climat pas trop rude, un étage de végétation propice à une diversité de cultures, la tranquillité loin des villes, et l’éloignement des objectifs sportifs préserve de l’afflux touristique.

6-guru rimpoche

L’ambiance de fête du festival Manirimdu (déterminé chaque année avec la lune) est extraordinaire, dans les monastères du Solu. Nous nous posons 2 jours au monastère de Chiwong, à taille humaine et à l’écart des axes principaux sur un promontoire. Un grand lama, venu d’Inde officie, les danses s’enchaînent exprimant l’avènement du bouddhisme au 6ème siècle. Danses marquant l’affrontement des forces positives sur celles du chaos. Plus qu’un divertissement, il s’agit de danses sacrées qui transmettent l’enseignement bouddhiste à plusieurs niveaux. Bénédictions, distribution à tous de pilules de longue vie…
Notre camp est situé idéalement à 5 minutes sous le monastère et proche du « bar » local édifié pour l’occasion du festival… Les villageois viennent au monastère la journée et rentrent chez eux le soir en quelques heures de marche, c’est un peu comme leur fête annuelle de village. Nous allons et venons du camp au monastère plusieurs fois par jour, au gré des festivités, des repas et des envie de détente…7-trompe tibétaine

…Puis nous partons vers les autres villages, découvrir la région, d’autres monastères, d’autres personnes. Tout au long, l’accueil est
8-tumtenchulingchaleureux convivial. Il est vrai que nous ne sommes pas pressés et que les locaux sont en fête, c’est un choix et cela facilite les choses. Entre 2500 et 3000 mètres d’altitude, nous ne craignons pas le mal des montagnes et la différence de pression et profitons d’une végétation et d’une température agréable. Ce n’est pas étonnant que les familles Sherpas agriculteurs ont élues domicile ici.

 

Eloignés des trekeurs, la région n’en est que plus tranquille. Le manque de travail favorise aussi l’exode et de nombreuses maisons sont vides dans les hauts de vallée. Il faut dire que quelques années auparavant, les rebelles maoïstes ont sévis dans la région en s’y cachant (forêts), rançonnant et maltraitant les habitants…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Les sentiers balcons nous offrent de belles vues sur l’Himalaya et sur l’Everest…Le kantega, le Kusum Kangourou, les Méras peacks…

10-vue sur l'Everest

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, c’est le retour sur Katmandou… Heureusement que nous avons le plaisir de rejoindre les enfants que nous aidons (études, pension…) car après la montagne sur notre nuage, le retour à la ville polluée est difficile. Katmandou est devenue une énorme agglomération de 4 millions d’habitants même si la magie des lieux opère toujours. Patan et Baktapur, les anciennes cités royales de jadis rivalisant avec Katmandou (un roi en avait donné une à chacun de ses fils qui se jalousaient et tentaient d’édifier la plus belle cité) aux architectures incroyables ainsi que les paisibles villages agricoles alentours nous en écartent un peu. Les montages de charpentes et sculptures sur bois uniques au monde y sont exceptionnels…
Merci le pays du sourire pour ces excellents moments passés ! ! !

Vous êtes tentés par un voyage au Népal ? Rendez vous sur le site www.alpimondo.com

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>